La cité de Silit est particulière... dirigée par une royauté de succube et d'incube, la luxure est loin d'y être un péché, et est même un art de vivre !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zephyr Cottonbottom

Aller en bas 
AuteurMessage
Zephyr Cottonbottom

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 31/05/2018

MessageSujet: Zephyr Cottonbottom   Jeu 31 Mai - 21:51

COTTONBOTTOM
Zephyr
Groupe : Citoyen
Âge : 402 ans
Race : Fée
Métier : Chef Cuisinier Royal
Orientation sexuelle : Pansexuel

▬ ft. Gerudo Link de Legend of Zelda Breath of Wilde

Nom complet : Zephyr Cottonbotton
Groupe : Citoyen
Signes distinctifs : Aucun

Que dire de la personnalité de Zephyr, c'est un puissant guerrier avide de sang et de pouvoir. Un guerrier hors du commun qui voue sa force à se battre pour la gloire de la déesse et se battre contre les ennemis du royaume. (Ah ! Mauvais brouillon). Zephyr est une fée de sexe masculin, même si son apparence permet de donner le donne et c'est une chose qu'il aime user pour s'amuser de temps en temps. Toujours espiègle, il a une vision toujours positive des choses, il est capable de tomber d'un escalier et de s'exclamer sans aucune ironie "Chouette ! Je suis arrivé plus vite en bas." Un côté jovial très important qui parfois peut dérouter certaines personnes. Trop jovial, il y a une petite limite à cela, même si c'est un gai luron, il peut aussi montrer un visage bien moins joyeux et ressentir de la colère et de la haine. C'est le cas quand les personnes dénigrent le travail effectué par des cuisiniers et aussi les cuisiniers qui dénigrent leur travail et qui n'ont aucun scrupule à bâcler leur travail en vendant cela pour des plats de luxe ou qui ose simplement vendre cela à des clients.

Cette jeune fée est aussi très courageux et adore la pression qu'il peut recevoir en tant que cuisinier, il aime cette sensation d'avoir une épée de Damoclès l'obligeant à toujours pousser ses limites et prodiguer à des gens des plats encore plus délicieux. L'incitant à se renouveler et aller proposer à son collègue cuisinier des idées de plats pouvant régaler la royauté du palais. Comme le disait Caradoc, au bout d'un moment la nourriture ce n'est plus de la gourmandise, mais de l'érotisme.

Enfin, nous arrivons, Zephyr est-il une fée pervers ? La réponse est oui, il faut pas l'oublier, c'est une fée qui sait mettre en oeuvre ses plats dans leur présentation pour attiser l'érotisme. Il sait aussi faire preuve d'imagination dans le nom de ses plats pour inciter. Des plats tels que le Duc des Oeufs s'embrouillant avec sa Dame ronde du Four couché sur son lit de riz sauté par une huile vierge. En dehors de cela, il aime utiliser son physique et ses démarches pour offrir un plaisir visuel dans le palais et en extérieur portant des tenues mettant en valeur son corps sans trop en montrer. Il faut laisser place à l'imagination.
La jeunesse de Zephyr

Fils de simples aristocrates de centre de Silit, Zephyr a eu le droit à une éducation auprès d'excellents précepteurs et également une vie toute tracée. Une vie qui consistait à reprendre le petit commerce de fleurs de ses parents. Une vie d'oisiveté et de simplicité, trop de simplicité, Zephyr n'était pas pour une vie pareil. Il était jeune et quand il eut l'âge de voler de ses propres petites ailes. La jeune fée n'avait qu'une envie, celle de voyager. Il voulait savoir, il voulait qu'on lui montre les merveilles du monde. Un jour alors qu'il était parti en douce de l'un de ses cours prodigués par l'un de ses précepteurs, Zéphyr s'était rendu en douce dans un grand festin royal. Il eut l'audace de goûter à plusieurs petits mets, des délices, de véritables douceurs de l'Eden. Il se souvint de ce jour comme si cela s'était passé hier et ce quel que soit le jour que nous sommes.

Il aurait pu risquer la mort et surtout la déchéance de sa famille, il savait que cela était risqué, mais il n'avait aucun regret de ce qu'il avait fait, il avait goûté à une cuisine excellente. S'il put s'enfuir ce fut aussi grâce au chef cuisinier qui lui montra rapidement les cuisines et les merveilles que pouvaient créer un cuisinier. S'il existe un domaine chimique où l'adage "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" est faux c'est bel et bien en cuisine. On perd le mépris devant un délicieux plats, on crée la joie avec des farandoles de desserts sucrés et on transforme la colère en jolie, la guerre en paix devant une belle viande en sauce.

En rentrant chez lui, après cette expérience et cette découverte, Zephyr avait trouvé sa voie, il voulait devenir cuisinier, il voulait devenir un cuisinier encore meilleur que celui qui cuisinait dans les cuisines royales. Il voulait le surpasser, il voulait montrer qu'il était capable de servir des plats qui ferait languir ceux qui sont Divins. A l'âge de 187 ans alors qu'il était sur le point de commencer à travailler avec son père dans le commerce familial, il décida de partir acceptant de renier son héritable et son nom. Zephyr Onyxflora n'était plus que Zephyr sans nom de famille. Une fée vagabond avec des rêves de géant. C'est sur cette note assez déchirante, avec un cœur plein de conviction et un moral en acier qu'il partit dans ce grand périple.

Le Grand Périple ! Le Livre des 1001 Saveurs du Mondes

Tout grand voyage commence par un premier pas, armé d'une plume d'aigle, d'un encrier et d'un petit grimoire vierge, il se rendit d'abord à l'auberge de la ville voisine pour déguster leur meilleur plat. Notant ce qu'il avait apprécié et moins apprécié dans ce plat. Il ne dénigra pas le plat une seule fois, il ne fit que rester objectif et le lendemain, il reprit sa route. Il passa par de nombreuses villes et villages agglomérant la Cité-Etat de Silit, venant s'arrêter parfois pendant des jours voire des semaines afin d'y travailler un peu et de gagner de l'argent. Il effectua des emplois très simples au début, plongeurs dans des auberges, serveurs dans des tavernes. Il eut la joie d'apprendre en plusieurs années toutes les joies de la culture culinaire de son pays.

Quand il quitta le pays pour continuer son voyage et trouver les délices des autres pays, Zephyr avait déjà de bonnes bases et de bonnes connaissances pour cuisiner la plupart des plats de ce pays. Cependant, même si ses plats étaient des délices, il était loin du savoir-faire du cuisinier royal qui lui avait donné le goût à la cuisine. L'art du brassage de la bière, de la fermentation et de la distillation pour donner vie à de l'alcool était une science qu'il avait pris le plaisir à découvrir et il faut reconnaître que certains plats sont délicieux accompagnés par la bonne bière ou par le vin adéquate. Connaître tous les vins et tous les alcools, sans compter leur processus de création était le mieux pour un cuisinier et Zephyr ne voulait pas passer à côté de cela. Il avait un sérieux avantage par rapport au cuisinier royal qu'il avait rencontré et cet avantage était sa longévité, un humain pouvait vivre moins d'une centaine d'année en moyenne alors que lui, il pouvait vivre un millénaire. Il devait mettre cela à profit.

Son voyage dura plus de 150 ans, pendant toutes ses années, il parcourut l'ensemble du monde, découvrant des centaines de cultures différentes. Des visions d'une même choses différentes, des plats aussi délicieux les uns que les autres. Découvrant des boissons aussi surprenantes que goûteuses comme les cafés de l'orient, les alcools sauvages du nord sans oublier les thés de l'ouest. Tous ces petits délices, ses techniques de cuisines et ses petites découvertes et histoires expliquant la naissance des plats donnèrent encore plus envie à Zephyr de compiler tout cela et leur rendre hommage. Revisitant certaines recettes pour les adapter de visuellement et de façon gustative en conservant leur savoir d'origine, mais n'effrayant pas les clients devant l'aspect parfois peu ragoûtant. Il rédigea un livre, un livre regroupant les 1001 recettes les plus prestigieuses qu'il avait pu goûter, avec la meilleure boisson pour les accompagner et surtout les menus idéaux offrant ainsi des sensations du début à la fin du repas. Convaincu de ce succès, il s'empressa de donner dans une imprimerie son livre et au bout d'un mois, il explosa...son budget, il devait à l'imprimerie de Silit, une somme colossale pour avoir fait produire un livre de plus de 1300 pages pour ne pas se vendre. Il est actuellement le seul possesseur du livre et doit plusieurs dizaines de pièces d'ors.

Le nom du livre : Les 1001 Saveurs du Monde embrassé par Sünd !

Un retour à Silit. L'ouverture d'un petit bistro.

Revenu à Silit et avec une dette très importante, Zephyr n'avait pas le choix, il était dans l'obligation de trouver de l'argent pour la rembourser et pour vivre. Il décida de commencer par un emploi de cuisinier dans une petite auberge. Il y avait pas mal de passage et il avait la possibilité de montrer ses talents de cuisinier. Profitant pour faire aussi parfois le service, il obtenait des pourboires modestes et parfois très généreux quand de dos, on le prenait pour une femme. La jeune fée eut une idée, continuant ainsi de faire la cuisine pour les voyageurs faisant halte dans l'auberge, il en profita pour tard dans la nuit pour se promener dans les rues.

En plus de tenir la cuisine d'une auberge, Zephyr avait pris la décision de vendre son corps. Usant de ses traits fins et du fait qu'il aimait porter des tenues mettant en valeur son visage, il n'eut pas de mal à duper les hommes en se faisant passer pour une fille et même si cela allait loin dans le petit jeu, après plusieurs bières, les hommes ne faisaient plus attention au fait qu'il était un garçon et ne faisaient pas attention non plus au fait qu'ils finissaient par baiser une jument et que Zephyr partait allègrement avec le paiement. Sur la gente féminine, il avait un peu plus de scrupule à les arnaquer et faisait en sorte de leur offrir ce qu'elle voulait.

Les années passèrent, Zephyr avait maintenant 400 ans, il n'avait remboursé qu'une partie de sa dette, le fait de se prostituer était un métier valorisant et qui rapportait beaucoup, mais ce n’était exactement ce qu’il voulait. Le plaisir était pour lui une chose gratuite, il voulait vivre de sa cuisine. Il était en train de se fatiguer à la tâche surtout qu'il manquait d'ingrédients pour renouveler ses recettes, il était sur le point de céder, il était sur le point d'abandonner et d'accepter de devenir esclave d'un monde qu'il voyait avant comme un rêve. Les jours ensoleillés devenaient de plus en plus sombres. Les plantes aromatiques qu'il faisait pousser, se fanaient avant même d'avoir atteint leur maturation. Il était triste, il était en train de perdre l'espoir et dans quelques années, la cuisine sa passion allait devenir ce qu'il allait le plus haïr dans ce monde. L'espoir n'est qu'une chose illusoire, une illusion que l'on poursuit avant de tomber dans l'abîme du désespoir et Zephyr était en train d'y plonger, ses rêves s'envolant.

Cependant c'est dans le désespoir et quand tout semblait perdu qu'Isildur, le fils du Roi s'empara de l'épée.../COUPEZ ! Ce n’est pas le bon texte *fouille dans ses fiches* Ah ! le voilà. / Ce fut lors d'une pluie diluvienne, un véritable orage que Zephyr découvrit son salut. La Reine organisait un grand concours culinaire et la récompense pour le gagnant était de 50 pièces d'or, ce qui était largement suffisant pour finir de payer sa dette pour de bon. Il n'avait rien à perdre et s'inscrit le lendemain même à ce concours.

Satisfaire la Royauté, Zephyr Chef Cuisinier Royal

Il passa les jours avant le concours à retrouver l'espoir et le sourire, peut-être ce serait son dernier espoir, mais il devait le saisir. Il voulait absolument l'avoir, il voulait gagner. Il se mit à réfléchir sur le menu qu'il allait préparer car il fallait donner avant le concours la liste des ingrédients pour que les domestiques du palais puissent se les procurer. Il avait décidé de son repas et il passait une bonne partie de son temps à réfléchir à la présentation de son menu.

Le grand jour arriva, il était dans les cuisines royales du palais avec d'autres personnes. Ils avaient tous été fouillé et désarmer pour n'amener rien et devoir utiliser les ustensiles présents dans la cuisine. Zephyr commença à regarder les ingrédients qu'il avait et se mit à travailler. Il termina par réaliser son chef d'œuvre.

Le Menu :

Entrée : Une salade de légumes de saison (Melons, Pastèques, pomme de terre, carottes) en petites boules baignant dans une sauce fromage blanc légèrement épicé avec des pousses de mandragores, le tout servi dans un melon creusé.

Plat de principal : Un steak de griffon braisé sur ses pierres incandescente avec six poivres et du sel et du miel du nord. Le tout couvert d'une légère sauce aux groseilles, épices et vin d'orange. Accompagné par un riz crémeux en forme de demi-sphère autour de la viande. (La viande avait été découpé pour représenter le pays, mais surtout les lois qui régissent la paix et la justice du pays.

Dessert : Une crème brûlée sur un lit de mangue avec des petits morceaux, le tout avec une sculpture en chocolat représentant la Reine en armure qu'il avait pu voir lors de son inscription au concours.

Les plats de tous furent goûtés par l'ensemble de la royauté et le résultat qu'avait espéré Zéphyr ne fut rien en comparaison de la réalité. Il avait utilisé des ingrédients qui était innovant et inconnu, il avait profité pour faire revenir des saveurs d'aliments que peu connaissaient. Sous ce talent, la reine donna plus que la simple récompense à ce dernier. Elle proposa à ce dernier, une conséquence encore plus grande qu'il n'aurait osé rêvé. L'espoir lui tendait les bras, la Reine en personne lui proposait de devenir un de ses chefs cuisiniers royaux.

Il accepta sans même hésiter, il accepta de devenir un des cuisiniers royaux de la reine Karen L. Vi Silit

Histoire
Pseudonyme : Chibi
Âge : 25 ans
Découverte du forum : Par hasard
Commentaire : ...
Code du règlement :


Dernière édition par Zephyr Cottonbottom le Sam 2 Juin - 21:56, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Vi Silit

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 07/04/2018

Fiche d'identité
J'appartiens aux...: Citoyens
Emploi: Premier prince de la cité
Maître/Esclaves:

MessageSujet: Re: Zephyr Cottonbottom   Jeu 31 Mai - 22:15

Bienvenue ! Tu as jusqu'au 14 juin pour terminer ta fiche, avec possibilité de demander un délai !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à fouiller la FaQ, m'envoyer un mp, ou à poser tes questions dans la section du même nom ! Bonne chance pour la rédaction de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karen L. Vi Silit

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 27/05/2018
Age : 20
Localisation : Sur mon trône.

Fiche d'identité
J'appartiens aux...: Citoyens
Emploi: Etre ta Reine.
Maître/Esclaves:

MessageSujet: Re: Zephyr Cottonbottom   Jeu 31 Mai - 22:16

Bienvenu cuistot ! Je serai ravie quand tu auras réellement pénétrer dans mes cuisines ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr Cottonbottom

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 31/05/2018

MessageSujet: Re: Zephyr Cottonbottom   Ven 1 Juin - 21:16

Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Vi Silit

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 07/04/2018

Fiche d'identité
J'appartiens aux...: Citoyens
Emploi: Premier prince de la cité
Maître/Esclaves:

MessageSujet: Re: Zephyr Cottonbottom   Ven 1 Juin - 22:09

Alors, quelques petits soucis au niveau de ton histoire.

Déjà, tu te réfère constamment à Silit comment étant semble-t'il la capitale d'un pays, hors ce n'est pas le cas : Silit est une Cité-État, il n'y a donc pas de capitale à proprement parler, puisque Silit est à la fois une ville et un état, dont le territoire se limite aux environs de cette dernière. En soi, ce n'est pas bien embêtant, mais j'aurai tout de même besoin de que tu corrige cela pour des questions de cohérence.

Ensuite, tu te réfère à la prostitution comme étant un métier honteux hors, à Silit, où les arts de la chair sont glorifiés et encouragés, c'est tout l'inverse ! Il s'agit d'un métier comme un autre, aussi respectable que fleuriste, forgeron ou bibliothécaire ! Merci donc de corriger ça.

Enfin, pour le concours de cuisine, je t'avoue que je vois mal Karen en organiser un comme ça, sans raison derrière. Le personnage étant joué, as-tu vu cette possibilité de recrutement avec elle directement ? Sinon, merci de voir ça avec elle par mp ou sur la cb !

Une fois tout cela fait, je pourrai te valider sans souci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr Cottonbottom

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 31/05/2018

MessageSujet: Re: Zephyr Cottonbottom   Sam 2 Juin - 22:47

Je pense avoir corrigé pour convenir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sünd
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Zephyr Cottonbottom   Sam 2 Juin - 23:16

Félicitations, te voici validé ! Je t'invite dès à présent à aller recenser ton avatar pour t'assurer que personne ne puisse te le piquer, et te faire une fiche de liens si le cœur t'en dit !

Si tu as besoin d'un logement, ou d'un lieu de travail, je t'invite à aller en faire la demande dans ce sujet, et enfin, n'hésite pas poster une demande de rp ici ou à en lancer un libre pour démarrer !

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silit.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zephyr Cottonbottom   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zephyr Cottonbottom
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vends ZEPHYR M rouge
» Zephyr dans Z1???
» Un nouveau club pour les Zephyr !
» Low racer Zephyr?
» Un de +

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silit, Cité aux Mille Vices :: Administration :: Gestion des personnages :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: