La cité de Silit est particulière... dirigée par une royauté de succube et d'incube, la luxure est loin d'y être un péché, et est même un art de vivre !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Caleb Faris

Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Faris

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2018
Age : 18

MessageSujet: Caleb Faris   Mar 19 Juin - 23:23

Faris
Caleb
Groupe : Citoyens.
Âge : 22 ans
Race : Humain
Métier : Soldat
Orientation sexuelle : Homosexuel, potentiellement bisexuel

▬ ft. Kuki Urie de Tokyo Ghoul

Nom complet : Caleb Faris
Groupe : Citoyens
Signes distinctifs : Deux grains de beauté sous l'œil gauche

Malgré une froideur et un stoïcisme apparent, Caleb est un jeune homme très empathique et émotif. Souffrant d'un énorme complexe d'infériorité due à sa situation familiale et natale, il masque cette faiblesse derrière un masque de fierté et de vantardise qui le rend repoussant voire détestable au premier abord. Apprendre à le connaître signifie découvrir une nouvelle personne, et Caleb devient alors un jeune homme particulièrement appréciable.
Animé par de profondes convictions personnels, il vit pour protéger les valeurs qui lui sont chères et pour rendre fiers ses parents, qu'il chérit bien plus que n'importe qui. N'ayant connu l'amour qu'une seule fois avec un autre homme, il considère ses parents comme les êtres les plus importants de sa vie, et ils représentent à eux seuls une réelle source de motivation pour le soldat.
Conditionné à tuer et à servir la royauté de Silit, il est fidèle et obéissant à ses supérieurs hiérarchiques, et se présente comme étant l'un des exemples à suivre pour la jeunesse de l'armée. Mais motivé par des valeurs égalitaires et humanitaires, Caleb est contre toute forme d'esclavage, et rejette cette partie des lois de Silit, bien qu'il admette la tentation que peut représenter la possession d'un esclave. Ne se vantant pas de cette caractéristique qu'il nourrit depuis l'adolescence, il se maintient derrière l'image du parfait soldat qu'on lui a donné, espérant obtenir ce qu'il veut grâce à la perfection qu'il incarne.
D'une profonde gentillesse, disposé à aider les autres et à servir comme le ferait un bon chien obéissant, il rêve de monter en grade et de devenir l'un des généraux de l'armée avant que ses parents ne quittent ce monde, et qu'il les rende fiers de leur fils. De plus, c'est également pour servir les intérêts des habitants de Silit qu'il souhaite atteindre cette place, et être responsable d'actions bien plus importantes que celles qu'on lui confie en tant que soldat, et qui sait, parvenir un jour à un niveau suffisamment haut pour abolir l'esclavage.
L'un des plus grands plaisirs de Caleb est le sexe. Homosexuel assumé, il ne rechigne jamais à user de tout son corps pour être satisfait et satisfaire. Également grand amateur d'escrime et de combat à mains nues, il ne refuse que très rarement un duel amical, et s'avère excellent dans son domaine.
Par l'enseignement de son maître d'armes, mais également grâce à la lecture d'ouvrages, Caleb possède quelques notions de stratégie et de tactiques militaires, malheureusement insuffisantes pour un militaire plus gradé. Moins intéressé par ce domaine que par les autres, il n'est pas conscient de son importance pour atteindre le statut de général.
La lecture et l'écriture sont aussi deux de ses principaux loisirs. S'il raffole de toutes sortes de récits, il prend plaisir à écrire ses propres histoires et à les conserver pour lui-même. En plus de tenir un journal listant ses états mentaux et ses aventures, il rédige très souvent des histoires mettent en scène un personnage qu'il aurait aimé être, et qu'il aspire à devenir.
Ses rêves et son véritable caractère en font une personne tout à fait bonne, et appréciable.
Caleb naquit une agréable soirée d'été, et est le troisième fils du couple Faris. Issu de la classe moyenne et ne présentant aucune prédisposition particulière à la naissance, ses parents s'étaient préparés à ce qu'il ne fasse jamais de grande chose, et qu'il ne soit qu'un pion sur l'échiquier géant que représentait Silit. Malgré tout, ils étaient prêts à tous les sacrifices pour le bonheur de leurs rejetons, et dépenser leur argent durement acquis ne représentait pas un souci. Enfant, Caleb avait eu droit à une très bonne éducation, et il se découvrit très tôt une passion pour la littérature. Grand amateur de chefs-d'œuvres littéraires, le jeune garçon commença par lire des récits de batailles et de guerres, qui le fascinèrent et lui donnèrent envie de devenir un soldat, comme les héros de ses livres. Si son enfantce n'a pas été marquante d'une quelconque façon, elle aura au moins eu le mérite de lui donner un premier rêve, son rêve de gosse : Celui de rejoindre l'armée et de devenir un héros. Vers l'âge de dix ans, l'enfant rejoignit un camp d'entraînement indépendant de l'armée de Silit. Durant son temps libre, et en parallèle de ses études, il apprit les rudiments de l'escrime et du combat, déterminé à avoir les compétences nécessaires pour rejoindre l'armée lorsqu'il serait adulte.

Adolescent, Caleb continuait de lire, et se mit à écrire ses premières histoires, s'inspirant grandement des récits qui berçaient sa jeunesse. S'il ne présentait pas de réelles qualité d'écriture, il prenait un immense plaisir à se raconter des histoires. À l'aide du temps passé dans son centre d'entraînement, son niveau d'épéiste et de combattant grimpa en flèche, jusqu'à ce qu'il atteigne un excellent niveau pour un adolescent de tout juste seize ans. Dans ce même centre, Caleb expérimenta sa première relation amoureuse et ses premières relations sexuelles, avec son maître d'armes. De ses treize ans à son départ du centre, lorsqu'il en eut dix-huit, Caleb vécut une relation sincère et aux allures parfaites avec un homme bien plus âgé que lui, d'une trentaine d'années plus vieux, relation restée platonique jusqu'aux quinze ans du jeune garçon. Leur première relation sexuelle survint à cet âge, malgré que cela soit illégal. Si cela lui permit d'être plus proche de son maître, et d'approfondir la relation d'apprentissage qu'ils avaient déjà, cette aventure amoureuse et sexuelle lui permit de découvrir son homosexualité et d'apprendre ce qu'était l'amour ainsi que le désir. Le sexe devint rapidement l'un des plus grands plaisirs du jeune homme, qui comprit très rapidement qu'il était né au bon endroit. Ses études lui permettaient d'acquérir une culture très développée, et de lui donner de solides bases de réflexion quant à la politique, la morale ou la religion. L'adolescent rendait déjà fier ses parents, mais ils devinrent très vite une motivation supplémentaire pour le futur soldat, bien décidé à les rendre encore plus fiers et à devenir suffisamment riche pour leur offrir tout ce qu'ils ne pouvaient pas obtenir par eux-mêmes. Ses parents étaient les personnes qu'il aimait le plus, et leur soutien permanent lui faisait chaud au cœur. Il tenait à les remercier, même s'il devait mettre son propre bonheur de côté pour eux.

Dès sa majorité, Caleb quitta son centre et son maître d'armes pour s'engager dans l'armée, où il fut naturellement accueilli à bras ouverts. En quittant les études et le centre, il goûtait à une liberté presque nouvelle, où il put à la fois faire de nouvelles rencontres, mais surtout assouvir ses besoins sexuelles très importants. Ne s'étant jamais posé de questions quant à sa sexualité, il s'est contenté de partenaires masculins, et tous humains. La curiosité ne l'avait jamais piqué jusqu'à maintenant, quant à ce que pouvait être une relation avec une femme, ou avec une autre race, et il préférait se cantonner à une valeur sûre. L'armée lui enseigna la discipline, qu'il avait bien abordé avec son maître d'armes, et améliora encore ses compétences de guerrier, qui semblaient bien inférieures à celles de ses supérieurs, malgré un niveau très bon. Libre, et exerçant le métier de ses rêves, Caleb continua d'écrire, et racontait ses aventures de soldat dans son journal, bien qu'il n'avait mené aucune mission périlleuse. D'un point de vue religieux, le soldat vénère bien évidemment Sünd et est un pratiquant assidu de son culte, puisqu'elle représente des valeurs très appréciées par Caleb, mais est également son idéal féminin en terme de physique, en admettant qu'il soit bisexuel. Confronté chaque jour aux conditions de vie de chaque habitant de Silit, c'est celles des esclaves, et dans une plus petite mesure celles des pauvres, qui marquèrent le plus le soldat. Alors que les livres de son adolescence tendaient à le faire penser que l'esclavage n'était pas une bonne chose, malgré que la plupart des ouvrages ne le présentait pas comme un problème, la vue de certains esclaves maltraités et malheureux firent définitivement pencher la balance en faveur d'une abolition de l'esclavage. De plus, les inégalités présentes entre les différentes classes sociales finirent par dégoûter en partie Caleb, et c'est surtout les conditions de vie des plus pauvres habitants de Silit qui le poussèrent à vouloir faire bouger les choses. La cohabitation avec des personnes aisées et sa prise de conscience de la malchance qui semblaient toucher sa famille, issue d'un milieu social relativement faible, firent apparaître un complexe d'infériorité en Caleb, et c'est à cette période que son stoïcisme et sa froideur apparente prirent une place majeure dans la personnalité du jeune homme.

Les années passèrent, et Caleb continua de nourrir les mêmes désirs qui avaient bercés son adolescence. Aujourd'hui âgé de vingt-deux ans, et après une année entière d'abstinence, le soldat comptait expérimenter de nouvelles choses en terme de sexe, impatient de goûter aux plaisirs de la chair que pourrait offrir une femme, mais aussi les autres races vivant à Silit. S'il a plusieurs fois tué pour l'armée, Caleb ne prend en rien plaisir à le faire, mais, animé par des convictions justicières, il ne bronche jamais face à ses obligations et est un soldat parfaitement obéissant et servant d'exemple pour un bon nombre de ses camarades, c'est pourquoi il est aujourd'hui plus gradé qu'il ne l'était quelques mois auparavant, mais toujours très éloigné du rang rêvé de général. Toujours désireux d'aider ses parents et de leur tendre ce qu'ils lui offerts, mais également désormais de changer la condition de vie des esclaves, il aspire à atteindre le rang de général dans l'armée, et d'atteindre de hautes places dans la politique pour guérir la société de ses nombreuses injustices et inégalités liés à l'esclavage et à la pauvreté, qui répugnent le soldat. En dehors de l'esclavage, il soutient toute la politique de la famille royale et conserve une fidélité sans faille envers cette dernière.
Philanthrope, profondément bon et soldat exemplaire, c'est un bien bel avenir qui semble se profiler pour Caleb Faris.
Histoire
Pseudonyme : Kainxry
Âge : 18 ans
Découverte du forum : Double-compte de Shay
Commentaire : Toujours pas
Code du règlement :


Dernière édition par Caleb Faris le Mer 27 Juin - 22:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akio Kirisame

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 02/05/2018

MessageSujet: Re: Caleb Faris   Mer 20 Juin - 0:37

BON ! On va y aller point par point, et y'a pas mal à dire.

Déjà, ton personnage est loin TRES LOIN d'être assez développé. Tu as voulu faire simple, mais très honnêtement, tu aurai du faire plus compliqué et développer tout ça, parce qu'avec ces grandes lignes, on a un ensemble peu cohérent, très peu cohérent. Grand sens de la justice mais misanthrope ? Loyauté sans faille, pourtant il tuerai sans hésitation un maître ou un marchand d'esclave, quand bien même le système existe depuis des siècles à Silit et est parfaitement légal ?

Quand bien même il ne suit la morale "que quand elle l'arrange" comme tu dis, il est grandement nécessaire de développer le mental de ce personnage, qui est bien plus complexe que tu ne semble le penser.

La même chose s'applique pour son histoire, qui est très franchement peu probable. Tout d'abord, d'où vient sa détestation des marchands et maîtres d'esclaves ? Ce n'est absolument pas précisé, et laisse un énorme trou dans son personnage. Ensuite.

"Dès la majorité, il s'engage dans l'armée et est vite remarqué pour sa motivation et son engagement dignes de servir d'exemples aux autres jeunes recrues."
... Bonjour monsieur misanthrope. Bonjour monsieur je m'amuse à rendre justice moi-même. Bonjour monsieur je ne suit la morale que quand elle s'aligne avec moi. En un mot comme en mille Caleb est loin, TRES LOIN de pouvoir se prétendre soldat exemplaire, en particulier pour les nouvelles recrues.

Très honnêtement, son mental n'en fait PAS un bon soldat du tout par ailleurs, c'est même tout l'inverse. Un soldat c'est une personne disciplinée qui obéit aux ordres et aux codes moraux qui lui sont imposé au sein de l'armée en tant qu'institution, hors, de ce que son mental décrit, il est tout sauf un bon soldat.

Très certainement désobéissant, avec une définition de la justice qui contredit très clairement la ligne de conduite supposée d'un soldat, et enfin, une forte tendance à rendre justice lui-même...
Citation :
Face à un maître ou un marchand d'esclaves, une personne coupable de maltraitance, ou de tout ennemi de l'égalité et de Silit, Caleb n'a aucun remord à tuer, et estime qu'il en est de son devoir de le faire
... qui ne fait de lui ni plus ni moins qu'un criminel qui aurait été exécuté depuis bien longtemps au moment où il se fait chopper, ou du moins renvoyé de l'armée, et banni de la cité.

Enfin
Citation :
Caleb Faris est un soldat efficace et de plus en plus remarqué au sein de l'armée, bien qu'il soit toujours invisible aux yeux des citoyens et de ses plus hauts supérieurs
Si tel est réellement le cas, en particulier en tant que citoyen, cela fait un certain temps qu'il aurait déjà du gravir quelques échelons, et être plus qu'un simple soldat.

Ton personnage est TRES loin d'être aussi simple que tu ne semble le penser et, pour être honnête, manque très, TRES cruellement de développement, par conséquent, une fois le personnage développé correctement, histoire comme mental, la validation pourra avoir lieu !

PS : Merci d'éviter l'usage des termes pédé, pédéraste et dérivés, en plus d'être insultant, le terme signifie, de base, pédophile !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Faris

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2018
Age : 18

MessageSujet: Re: Caleb Faris   Mer 20 Juin - 9:41

Pouah mais alors là déjà on part sur un énorme malentendu, puisque j'ai jamais employé le terme de misanthrope mais de PHILANTHROPE, qui veut dire totalement l'inverse et qui annule déjà une bonne partie de ce que tu me reproches (EDIT : Autant pour moi, je viens de m'apercevoir que j'avais bien écrit "misanthrope", my bad)
La loyauté sans faille s'applique davantage à ses supérieurs de l'armée qu'aux autres, obéir à ses chefs et tuer du même temps un maître ne me paraît pas incohérent, d'autant que la loi n'a pas été écrite par l'armée et que son rôle de soldat n'empêche en rien qu'il peut pencher du côté criminel parfois
Sa détestation des maîtres et marchands d'esclaves est justifiée plusieurs fois en fait, dès le début de son caractère j'indique qu'il est profondément philanthrope et qu'il est favorable à une égalité parfaite entre chacun, hors l'existence même du système d'esclaves à Silit est contraire à l'égalité à laquelle il aspire
Son exemplarité ne repose pas sur ses penchants criminels (dont il ne se vante évidemment pas) mais bien comme je le disais sur sa loyauté et sa motivation, à savoir qu'il obéit sann broncher et qu'il est très volontaire pour participer. Évidemment que ses penchants ne serviront pas d'exemple aux nouveaux, mais si ils étaient connus Caleb aurait été rejeté de l'armée depuis bien longtemps
Le "très certainement désobéissant" c'est ton avis purement personnel, puisque dès le départ j'indique qu'il obéit à ses supérieurs, et son sens de la morale n'influe en rien là-dessus, il obéira aux autre et pourra éclater des têtes de marchands d'esclaves en douce le soir-même, ça me paraît pas incohérent d'avoir une "double-vie"
Ouip, c'est un criminel qui devrait être exécuté, en quoi est-ce un problème ?
Non puisque dans la phrase que tu as cité il est déjà indiqué qu'il est invisible aux yeux des citoyens et des supérieurs de l'armée, il sert d'exemple pour ses camarades mais ce n'est pas pour autant qu'il a le droit à une augmentation de grades. D'autant que c'est toi-même hier qui m'a dit qu'on s'en foutait des grades, qu'il n'y avait que les généraux qui existaient et que le reste c'était des soldats. Si je dois faire de Caleb un incompétent juste pour ne pas paraître plus fort qu'un soldat nul ne devrait l'être, ben ça a pas trop d'intérêt, autant continuer de ne jouer que Shay
En clair là j'ai l'impression de pas du tout assister à une critique objective de ma fiche mais à un acharnement complet. Si c'est le fait d'avoir voulu faire un truc "simple" qui gêne, dis-le et je referai la fiche, mais j'ai l'impression que tu cherches des incohérences et des problèmes là où il n'en a pas

PS : "pédérastie
nom féminin
1.
Pratique homosexuelle entre un homme et un jeune garçon."
"La « pédérastie » (du grec ancien παῖς / paîs, « enfant », et ἐραστής / erastếs, « amant ») désigne, à l’origine, une institution morale et éducative de la Grèce antique bâtie autour de la relation particulière entre un homme adulte et un garçon plus jeune."
Pédérastie est un terme qui convient parfaitement à la relation entre Caleb et son maître d'armes, et n'est en rien insultant ou déplacé, étant donné qu'il s'agit bel et bien d'une relation entre un adolescent et un homme plus âgé, son professeur qui plus est Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Vi Silit

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 07/04/2018

Fiche d'identité
J'appartiens aux...: Citoyens
Emploi: Premier prince de la cité
Maître/Esclaves:

MessageSujet: Re: Caleb Faris   Mer 20 Juin - 14:05

Dans ce cas, pourquoi rien de ça n'est-il développé dans ton CARACTERE ou ton HISTOIRE ? Pourquoi est-ce qu'il y a besoin de demander des clarifications, et pourquoi est-ce que, au lieu de les inclure puisque très clairement tu les as, as-tu besoin de faire un post de clarification ?

RIEN n'est assez développé, les choses ne sont pas supposées être implicites, elles sont supposées être écrites pour que justement rien ne soit à redire.

Le fait qu'il soit philanthrope et avec un objectif d'équité pour tous ne suffit qui plus est toujours pas à justifier qu'il considère que tuer maîtres d'esclaves et marchands est acceptable. Tuer quelqu'un est un EXTRÊME, donc, qu'est-ce qu'il a conduit à cet extrême ? Et jusqu'où va-t'il ? Parce que, désolé du rappel, mais ça implique également vouloir s'attaquer à la royauté de la cité si on pousse sa logique jusqu'au bout. Un personnage avec une vision en noir et blanc aussi fermée ne peut pas l'être sans raison -qu'il s'agisse d'un conditionnement, d'expériences traumatiques, etc...- et s'il l'est, il y a un souci d'écriture du personnage.

Ce n'est pas "c'est un criminel et alors ?", c'est "c'est un criminel, POURQUOI ?"

Ensuite, on se fout des grades du point de vue DU CONTEXTE. Nous ne sommes PAS un forum avec un focus guerre, ni un forum armée, elle fait partie du BACKGROUND, et j'ai été clair à ce sujet, que ce soit avec toi, ou avec Zephyr avant quand il a voulu des cuisines plus développées avec l'ensemble des postes et grades existant en leur sein.

Le problème n'est pas d'avoir voulu faire un truc simple, il est d'avoir mal fait, et ta tentative de défense sans même prendre la peine de tenter de remplir les trous de ta fiche est un souci. Je ne parle pas en tant que membre, je parle en tant que staffeux et fondateur, et je n'ai pas demandé des justifications mais une complétion de ta fiche. Le simple fait que tu ais mis misanthrope à la place de philanthrope montre un sévère manque d'attention porté à ta fiche, et un manque de relecture tout aussi évident au vu de ton premier paragraphe. Je ne demande pas des justifications, je demande du développement, et ta fiche en a un sévère besoin.

Ah, et : pédé -> terme venant directement de pédéraste, dont pédérastie est dérivé, utilisé pour désigner, de façon extrêmement péjorative les hommes homosexuels. Pourquoi ? Parce que le terme est utilisé pour désigner les pédophiles. On est sur du péjoratif très sévère, et un cas où le sens premier du mot a été perdu au profit de perversions et déformations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Faris

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2018
Age : 18

MessageSujet: Re: Caleb Faris   Lun 25 Juin - 14:15

Après plusieurs changements dans la mentalité et l'histoire de mon personnage, et après avoir donné un semblant de développement à tout ça, je crois que j'ai enfin terminé la fiche de Caleb !
Bien évidemmen, s'il y a changement à effectuer, je le ferai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rüya

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Caleb Faris   Lun 2 Juil - 21:53

Félicitations, te voici validé(e) ! Je t'invite dès à présent à aller recenser ton avatar pour t'assurer que personne ne puisse te le piquer, et te faire une fiche de liens si le cœur t'en dit !

Si tu as besoin d'un logement, ou d'un lieu de travail, je t'invite à aller en faire la demande dans ce sujet, et enfin, n'hésite pas poster une demande de rp ici ou à en lancer un libre pour démarrer !

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caleb Faris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caleb Faris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JAYCO BAY CYCLING CLASSIC --Australie-- 02 au 05.01.2011
» WOLLONGONG --Australie-- 26.11.2011
» Berschoot AC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silit, Cité aux Mille Vices :: Administration :: Gestion des personnages :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: