La cité de Silit est particulière... dirigée par une royauté de succube et d'incube, la luxure est loin d'y être un péché, et est même un art de vivre !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Syphee [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Syphee

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 01/07/2018

MessageSujet: Syphee [Terminé]   Lun 2 Juil - 4:55

Gul'Than
Syphee
Groupe : Etrangers
Âge : 62 ans
Race : Orc
Métier : Pillarde et esclavagiste
Orientation sexuelle : Pansexuelle dominatrice.

▬ ft. Ms.Orc de bayardwu (artiste)

Nom complet : Syphee Gul'Than
Groupe : Etrangers
Signes distinctifs :
- Mesure 1m97.
- Certaines zones de sa peau sont couvertes de taches plus sombres qui, de loin, pourraient être confondues avec des écailles, mais sont en réalité ce qu'on pourrait appeler des "taches de rousseurs" ou l'équivalent Orc.
- Hermaphrodite à la virilité conséquente.
- Ses bras et mains semblent légèrement trop larges par rapport au reste de son corps.
- A des cicatrices de morsure sur le corps.

Comme la plupart des Orcs, Syphee aime se battre et, comme la plupart des Orcs femelles, elle aime les belles dents. A vrai dire, son goût pour les belles dentitions est tel qu'elle garde le souvenir des dents de ses partenaires sous la forme de morsures. De même, malgré une prédisposition à la violence, cette belle Orc évitera un maximum de frapper ses adversaires au visage, de peur de leur faire sauter des dents... Bien sûr, si elle éprouve de la haine ou du mépris envers la personne qu'elle affronte, l'inverse se produire : les gens qu'elle juge indignes ne devraient pas avoir de belles dents ! C'est d'ailleurs un bon indice, pour ceux qui la connaissent un peu, de savoir ce qu'elle pense d'une personne : si elle vous aplatit les phalanges sur l'estomac, c'est qu'elle vous respecte un minimum. Si elle vous frappe en plein visage, c'est que vous êtes très bas dans son estime.

Au delà de ce simple aspect bucco-dentaire, Syphee ne correspond pas à l'image que la plupart ont des Orcs ou, du moins, pas si l'on apprend à la connaître. Car, certes, elle met beaucoup de valeur dans la notion de force, éprouve joie et fierté à se battre, mais il y a plus que ça. En effet, loin des clichés habituels, la donzelle est très loin d'être une brute sans cervelle. Au contraire, elle a une réflexion philosophique assez poussée sur la notion de force. Pour elle, la force ne se limite pas à une simple puissance musculaire, mais peut revêtir bien des aspects. Un être physiquement faible, mais qui surmonte ses épreuves par la ruse, fait preuve d'une certaine force d'esprit. De la même façon, les magiciens sont dignes de respect car il contrôlent une puissance à laquelle la peau verte elle même ne pourra jamais maîtriser. En réalité, sa vision pourrait être résumée à la notion de persistance, à l'idée que les êtres capables de surmonter les obstacles sont dignes de contrôler ce monde. Dans cette optique, bien que Syphee elle même ne soit ni particulièrement cruelle, ni réellement méchante, la moralité n'a pas sa place dans ce qu'elle pense être l'ordre naturel des choses : la fin justifie les moyens, tant que ces moyens prouvent une supériorité éclatante. Dans cet ordre d'idée, notre belle Orc trouve parfaitement acceptable d'utiliser la ruse face à une puissance insurmontable, voire même la sournoiserie, sans rien trouver à y redire. Elle n'aime pas la trahison et la juge déshonorante, mais son approche ne l'interdit pas à proprement parler. Le tout, c'est qu'il y ai une raison indiscutablement bonne et suffisamment importante pour cette trahison. Partant de cette idée, Syphee ne voit absolument pas le problème qu'il y a à abuser d'un système pour son propre profit, ou à trouver des failles légales pour parvenir à ses fins.

Tout ce que la peau-verte souhaite, c'est une vie longue et remplie de difficultés à surmonter. Elle est dans la situation où son moteur est, en soi, un moyen bien plus qu'une fin. La richesse, la gloire et le pouvoir ne l'intéressent pas. Cependant, tous les défis nécessaires à la poursuite de ces buts sont, en eux mêmes, des motivations suffisantes pour l'Orc. Si rien ne l'arrête, peut être que cette femme dominera le monde... et si elle devait arriver au sommet de tout, sans plus aucun défi à relever, Syphee se contenterait de tout abandonner, afin de repartir à l'aventure. Bien qu'elle ne soit pas une religieuse pratiquante, il lui arrive parfois d'adresser quelques prières à Vigh'Nesh, l'esprit de la persévérance et de l'adversité vénéré par son ancien clan.
Syphee est née dans un clan Orc, le clan Vighna - relativement classique. La culture de sa tribu se transmettait depuis des générations et glorifiait le combat - comme l'on peut s'en douter - mais aussi la lutte face à l'adversité dont l'esprit allégorique, Vigh'Nesh, était vénéré comme une divinité. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils ont décidé de s'installer dans un marécage particulièrement hostile. La population du clan n'a jamais atteint des sommets, puisqu'en plus des morts violentes, beaucoup périssaient à cause de la maladie ou des prédateurs venimeux. Cette vie leur convenait, cependant, car elle les endurcissait, ceux qui survivaient pouvant se vanter d'être parmi les plus forts de leur espèce. En plus de la résistance naturelle à la magie, la plupart des membres du clan sont des individus capable de très bien supporter les épidémies, ainsi que les poisons divers. En outre, passer leur temps à patauger dans la vase taille leurs corps déjà naturellement puissants à se mouvoir avec davantage d'efficacité... les femelles étant d'ailleurs des expertes du combat de boue. Il n'était pas rare que des guerriers et guerrières du clan Vighna forme des petites troupes de mercenaire d'élite à l'efficacité redoutable. Parfaitement solides et entraînés, ils fondaient sur leur ennemi à une vitesse surprenante et taillaient leurs adversaires en pièces en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Cette tribu n'était cependant pas particulièrement appréciée des villages voisins, puisqu'il était assez fréquents que les peaux vertes décident d'effectuer des raids de pillage afin de renflouer leurs stocks de vivres. Les Vighnas ne prenaient généralement pas de prisonniers, puisque la plupart des gens n'étaient pas aussi habitués qu'eux et finissaient par tomber malade et, au mieux, mourir vite, au pire, devenir une bouche supplémentaire à nourrir. Le seigneur local tenta bien de déloger ces sauvages, mais la combinaison formée par l'hostilité de leur environnement et leur puissance guerrière compensait très largement la supériorité numérique et stratégique du noble.

Syphee dut donc apprendre très jeune comment se battre, mais également comment survivre en environnement hostile. Etant hermaphrodite, la petite Orc eut également la chance de recevoir une éducation théologique un peu plus poussée. En effet, même si les shamans de la tribu vénéraient en premier lieu Vigh'Nesh, ils partageaient aussi la croyance populaire qui voulait que les individus portant à la fois un sexe mâle et femelle étaient des descendants directes de Sünd. En tant qu'héritière de la déesse de la fertilité, la jeune Syphee eut à subir des entrainements bien plus draconiens que la moyenne des jeunes du clan. En effet, plus que tout autre, Syphee représentait l'avenir du clan, elle incarnait les générations futures. En tant que tel, il était de son devoir de renforcer sa force, afin que sa descendance puisse en hériter. Aussi fut elle la plus jeune membre du clan Vighna à participer aux parties de chasse et aux raids de ravitaillement. Lorsque les guerriers étaient engagés en tant que mercenaire, elle devint la cadette de la troupe, démontrant plusieurs fois son efficacité et sa brutalité sur le champ de bataille. Mais, malgré tous les efforts des aînés de la tribu, la jeunesse de l'Orc hermaphrodite l'handicapait sérieusement dans toutes ces épreuves de force. Syphee fut obligée, pour satisfaire les attentes des shamans, de réfléchir au delà de la simple subjugation des obstacles par la force.

Ce qu'il lui manquait en puissance musculaire, la jeune peau verte, dut le compenser par une finesse martiale plus poussée, ainsi qu'une analyse de chaque situations. En grandissant, elle devint la principale stratège des guerriers Vighnas, devenant ainsi la cheffe militaire de la tribu. La renommée du clan, en tant que mercenaires d'élite, ne fit que croître à partir de là. Cependant, c'est ce succès naissant qui finit par signer la chute de la tribu. Devenus orgueilleux, les membres du clan commencèrent à monter de plus grandes opérations de pillage, s'attaquant à des villes et non plus à des villages. Malgré leur efficacité, les guerriers Vighnas perdaient des Orcs au combat à un rythme accéléré, tandis que cette recrudescence de violence finit par fâcher davantage que le seigneur local. Au final, la force armée des Vighnas fut menée dans une embuscade, engagée par une armée et lancée vers une autre, avant d'être attaquée dans le dos par ses employeurs. La plupart des combattants de la tribus furent massacrés, Syphee faisant partie des prisonniers destinés à être vendus comme esclaves. Les Orcs parvinrent à s'évader sans trop de difficultés, décidant de se réfugier dans leur marécage. A leur retour, ils ne trouvèrent que des ruines, ainsi qu'un immense tas de cadavres qui regroupait les anciens et les enfants.

La perte fut difficile à avaler : du fier clan Vighna, il ne restait qu'une demi douzaine de guerriers. Face à la disparition des leurs, deux décidèrent, contre l'avis de Syphee, de se lancer dans une croisade vengeresse... qui les amena, faute de stratégie et de préparation, vers la mort. Les autres devinrent une troupe nomade de mercenaire, sous le commandement de l'heremaphrodite. Dans l'espoire de trouver d'autres membres du clan perdus, la belle Orc se lança également dans plusieurs assauts sur des caravanes d'esclavagistes, sans jamais rien trouver. Très rapidement, Syphee comprit tout le potentiel que la revente d'êtres pensants pouvait rapporter en terme financier et se spécialisa davantage dans le massacre des esclavagistes, non pas pour libérer leurs prisonniers, mais pour les revendre à son tour. Pendant cette période, la peau verte rencontra toutes sortes de gens, appartenant à toutes sortes d'espèces. Elle profita des plus érudits des esclaves qu'elle posséda pour s'instruire, apprendre à lire et écrire dans plusieurs langues, apprendre l'histoire et essayer d'apprendre les sciences. Sa troupe de soldats, au début constitué des seuls rescapés de son clan, fut grossie par les quelques esclaves avec qui elle noua des liens d'amitié. Ce petit manège dura quelques années, jusqu'à ce que ses errances la conduise à Silit.

La première fois qu'elle emmena sa cargaison dans les marchés de la ville, la guerrière fut accostée par des envoyés de la couronne qui lui "remboursèrent" ses esclaves Incubes et Succubes, en les rachetant au prix d'acquisition, avant de lui expliquer que l'esclavage des membres de cette espèce n'était pas autorisé à Silit. L'hermaphrodite comprit instantanément les bénéfices qu'elle pouvait tirer d'un tel état de fait. Rapidement, ses raids se concentrèrent sur les esclavagistes qui favorisaient le trafic d'Incubes et de Succubes, que ce soit en attaquant des caravanes ou bien en pillant les bordels dans les cités voisines. A chaque fois qu'elle revenait à Silit, les autorités lui rachetaient sa cargaison, sans négocier le prix. Appaté par cet argent "facile", Syphee commença à augmenter ses tarifs, jusqu'à ce qu'un envoyé de la couronne vienne à sa rencontre, afin de mettre les points sur les i : La loi interdisant de réduire les Succubes et Incubes en esclavage, la couronne n'acceptant que de rembourser de tels esclaves venant de l'extérieur au prix d'achat. Cependant, la Couronne de Silit n'était pas dupe, ils savaient très bien que l'Orc ne payait pas vraiment ses esclaves, mais toléraient les prix parce que l'activité de pillage mené par cette peau verte - sans attache avec les puissances politiques de la cité - perturbait perturbait le trafic d'esclaves démoniaques dans la région. Syphee capta parfaitement le message et revint à des tarifs, non seulement raisonnables, mais inférieurs au prix du marché. L'héritière des Vighna s'enrichit ainsi, tranquillement, tout en se soignant son image, se faisant passer pour une libératrice des Succubes et Incubes opprimés de ce monde...  
Histoire
Pseudonyme : N/A
Âge : 30
Découverte du forum : topsite
Commentaire : Wag ?
Code du règlement :


Dernière édition par Syphee le Mar 3 Juil - 10:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aamon Lupercal

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/05/2018
Age : 24

MessageSujet: Re: Syphee [Terminé]   Lun 2 Juil - 6:03

Salut et bienvenue officiellement l'orque rouquemoute du coup !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syphee

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 01/07/2018

MessageSujet: Re: Syphee [Terminé]   Lun 2 Juil - 12:33

Fiche finite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éon Cavendish

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/04/2018
Age : 22

Fiche d'identité
J'appartiens aux...: Citoyens
Emploi: Garde personnel de la grande prêtresse de Sünd
Maître/Esclaves:

MessageSujet: Re: Syphee [Terminé]   Ven 13 Juil - 1:08


Bonjour et bienvenue à Silit ! Pardonne nous du retard, nous sommes pas mal occupés ces temps ci.

Une fiche assez complète, bien écrite. Néanmoins, un détail pose problème. Et ce n'est pas des moindres. Tu considères ton orc assez fine d'esprit pour concevoir tous ces stratagèmes. Néanmoins, au vu du milieu d'où elle vient, il est peu probable que son environnement la conduise à penser ainsi. Prenons le cas de la créatrice de la race et qui est dans le même cas que toi, Mephista. Elle, à la différence de toi, a vécu toutes ses années à Silit, qui est une culture tournée plus dans l'érudition et le sexe. Alors que ton peuple a une culture plus tournée sur la force et la persévérance physique et mentale liée aux activités physiques. Cela entrave pour le deuxième cas une alternative de pensée liée à l'élaboration de tactiques et de plans alors que de dans la première, une orque "poussée" à gravir les échelons de sa cité non pas qu'en tapant mais apprenant comment bien taper, où taper voir même concevoir des plans de batailles.

Sinon il n'y a rien à redire. Tu as jusqu'au 27 juillet pour faire ces modifications. Si tu as des questions, n'hésite pas à t'adresser à un membre du staff. Nous répondrons dans les plus brefs délais. Bon courage !

_________________


" Si vous ne me connaissez pas, c'est que mon travail est accompli. "
Eon vous aborde en #CF3030
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syphee

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 01/07/2018

MessageSujet: Re: Syphee [Terminé]   Ven 13 Juil - 10:17

Je me permets de défendre un peu mon beefsteak.
Le clan de Syphee a une approche physique et brutale en premier lieu, certes, mais leur divinité est celle de l'adversité, pas de la domination physique. Ils sont culturellement poussés à surmonter les épreuves, sans pour autant que la solution ai rapport avec la force et le combat. Bien sûr, en tant qu'Orcs, ils sont physiquement puissants, ce qui les pousse naturellement vers des épreuves physiques et guerrières. Mais ils possèdent des shamans, détenteurs de la culture et de la théologie, ce qui prouve qu'ils ne sont pas entièrement tournés vers l'affrontement physique, mais possèdent aussi un versant spirituel. Le fait même que Syphee ait été poussée vers le leadership vient de ces notions spirituelles : étant "élue" elle se devait de surmonter les épreuves placées devant elle, malgré sa jeunesse et une potentielle faiblesse physique.

Syphee a dont reçue, jeune, une éducation spirituelle et a été obligé de contourner la force qui lui faisait défaut dans les tâches qu'on attendait d'elle. C'est ce qui l'a rendue stratège. Et même si le versant stratégique a une application militaire (et de chasse) en premier lieu, on parle de développer sa faculté à réfléchir au delà de l'évidence et de la première solution... en d'autre termes, à penser en dehors de son système de base. Cela donne une discipline mentale et une faculté de réflexion. Partant de là, après l'éradication de son clan, Syphee a été obligée de repenser son mode de vie, passant de cheffe de guerre à pillarde... cela nécessite encore une torsion du cerveau, puisque le chef de guerre se contente de faire la guerre, tandis que le pillard est un commerçant violant : il acquiert des biens par la force, mais doit les revendre, tout en évitant les embûches légales (puisque son commerce est illégal de base, il doit faire en sorte d'en profiter malgré tout).

Une fois Syphee devenue esclavagiste pillarde, elle est entrée en contact avec beaucoup de cultures différentes au travers de sa marchandise et, de par cette capacité première à aborder les choses en dehors des limites de ses croyances et compétences premières, a rapidement compris l'intérêt, dans une activité commerciale, à avoir des connaissances sur la culture de la clientèle. Elle a donc apprit ce qu'elle pouvait des esclaves qui passaient sous sa coupe. L'astuce judiciaire trouvée dans son commerce avec Silit n'est, au final, pas si "hors norme" que ça, quand on considère tout ces aspects.


Parce que bon, je suis d'accord qu'une culture façonne la psyché de quelqu'un, mais de là à dire qu'elle est dès lors enfermée dans cette culture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Syphee [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Syphee [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous avons terminé notre voyage dans les Ardennes
» Ma charge ne semble jamais terminée
» Randonneuse 650 B
» chasse terminé au québec!!
» saison terminée pour Gouagout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silit, Cité aux Mille Vices :: Administration :: Gestion des personnages :: Présentations-
Sauter vers: