La cité de Silit est particulière... dirigée par une royauté de succube et d'incube, la luxure est loin d'y être un péché, et est même un art de vivre !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Misfang // Le Soleil reviendra, qu'importe le climat

Aller en bas 
AuteurMessage
Misfang

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 22

Fiche d'identité
J'appartiens aux...: Esclaves
Emploi: Travaille à la Vapeur d'Or
Maître/Esclaves:

MessageSujet: Misfang // Le Soleil reviendra, qu'importe le climat   Lun 27 Aoû - 18:21

Radieuse Misfang
Groupe : Esclaves
Âge : 43 ans
Race : Orc de sa mère, Succube de son père
Métier : Gladiatrice en vente
Orientation sexuelle : Bisexuelle

▬ ft. The Disciple de Homestuck

Nom complet : Misfang, L'Astre Radieux de l'arène de combat
Groupe : Esclaves
Signes distinctifs : De ce croisement semblant invraisemblable s'en sort une orc au trait plus doux pour le regard ainsi qu'une paire de cornes. Ses iris sont fendus à la verticale, donnant une allure plus féline. Elle ne parle peut-être pas la langue soutenue, mais son langage est au moins digne d'être compréhensible pour les autres individus.

Son métissage lui permet une utilisation limitée de la magie, mais la rend aussi moins résistante à cette dernière par rapport à un membre de sa race. Elle est d'ailleurs légèrement moins forte qu'un orc de son gabarit, mais gagne en souplesse et en agilité. Et voir une orc de 193 cm se mouvoir comme un chat chassant sa pelote de laine peut surprendre plus d'un.

Naïve orc qui pense au bonheur des autres avant le sien. Voilà ce qu'est Misfang.

Si vous pensez que son titre est dû a hasard, ceci est parfaitement faux. Quand son surnom à l'arène fait référence au soleil, nous pouvons nous attendre à quelque chose de chaud. Et c'est le cas. Même si sa température corporelle dépasse celle de la plupart des races, c'est plutôt dans son caractère que son titre étiquette le mieux. Sa joie peut-être terriblement communicative. Il ne se passe presque aucun moment où sa joie et sa bonne humeur niaise touche les individus et leur réconforte l'âme comme ferait le Soleil réchauffant leur corps. Elle profite tout bonnement de la vie d'une manière simpliste. Respirer est pour elle une fête. Manger une bénédiction et se battre un amusement enfantin.

Elle se montre presque comme une créature domestiquée par les non-esclaves. ontrant une tendresse sans égale envers ceux qui ne se battent pas, elle considère que si elle doit lutter, c'est pour que tout le monde puisse sourire de ne jamais le faire. Elle aime en général quand les gens sont heureux, alors elle fera tout pour que les autres le soit.

Elle est aussi une orc étrangement bien intégrée aux mœurs de la cité. Elle parade avec des vêtements sur tout le corps, elle parle une langue compréhensible par la plupart des bipèdes pensants. Elle peut même se vanter de savoir lire, écrire et user de la magie de l'eau d'un niveau abyssal. Néanmoins, elle se sait particulièrement ignorante, irrationnelle et très instinctive. Par exemple, il n'y a pas de combat qu'elle puisse mener en échafaudant une stratégie de bout en bout. Le seul moyen pour elle d'apprendre dans ce cas là et de subir la même situation, encore et encore, pour que son corps puisse se mouvoir instinctivement. Après cela ne la dérange pas, car elle adore se battre et coller des gnons aux gens !

Comme vous avez pu le comprendre, son abnégation et son plaisir du combat embrassent sa destiné autodestructrice d'orc, donnant lieu à une lutte sans merci face à tout ceux refusant le bonheur immédiat. Principalement représenté sous la forme des monstruosités qu'elle a dû vaincre dans l'arène, il lui ait arrivé deux ou trois fois de s'opposer de la sorte à des individus plus humanoïdes. Si vous voulez savoir le résultat, bon nombre de gladiateurs se devaient de la plaquer au sol pour contenir son envie de montrer le bonheur au peuple. Elle se devait de continuer, de lutter à la force de ses bras. Se prendre les coups, se prendre les injures et toutes les punitions possibles et inimaginables pour ressentir l'accomplissement d'un tel acte. Et si elle devait y mener sa vie à terme, qu'importe ! Car elle sait qu'un jour ou l'autre, quelqu'un viendra de nouveau illuminer l'arène de sa présence !

Enfin elle le pense. Elle se sent déjà seule face au membre de son peuple, qu'ils la considèrent comme "lâche" ou "faible" mais aussi par certaines personnes qui lui collent l'étiquette d'orc sur le front. Au fond d'elle, ça lui fait mal de savoir qu'il n'y a que sa maman et l'Etoile du Matin qui comprennent véritablement que...

Le Soleil doit se consumer au péril de sa vie pour que tout le monde puisse le voir briller de mille feux.
- Est née à Silit, sa mère s'étant faite capturée par des esclavagistes humains lorsqu'elle n'était qu'une petite graine fécondée.

- N'a connu qu'un maître, Aristide Dorghan, richissime maître connu dans l’import de cristaux magiques. Il était âgé de 26 ans lorsqu'il décida d'acheter ce lot. Quelle ne fut pas sa surprise ne voyant l'enfant né avec une paire de cornes. Il a appris rapidement son ascendance après avoir drogué la mère.

- Prenant conscience qu'il pouvait avoir une emprise plus grande sur elle qu'une tête de mule d'orc classique, il décida de l'instruire sommairement afin qu'elle apprenne la magie.

- Elle a passé ses 25 premières années de sa vie à apprendre la magie, la langue et l'étiquette de son maître, alors maître d'école, ainsi que le maniement des armes de sa mère lorsqu'elle n'allait pas à l'arène. Elle appris aussi des différentes servantes d'Aristide quelques tâches ménagères, quand elle ne s'amusait pas à courir dans tout le manoir.

- Elle ne sortait que très peu du manoir. Les rares fois qu'elle le faisait, les enfants de son âge la mettait à l'écart dû à sa nature d'orc pour tous les non-orc, mais aussi par ces derniers car elle "faisait des choses de faibles".

- Ce fut néanmoins après cette dure formation dans la magie de l’eau qu’elle fut engagée en tant que gladiatrice.

-Très vite, la semi-orc se tailla une place de choix à l’arène. Pour elle, l’arène était un lieu où on pouvait enfin voir son meilleur profil. Où on l’appréciait non pas par ses origines mais par ses compétences. Ayant compris cela, Misfang se détendit à vue d’oeil de jour en jour. Depuis ce passage, elle est connue pour son éternel optimisme.

- Au trentième anniversaire, elle passe de humanoïdes à monstres. Elle est aidée par une fée, une humaine et une elfe qui furent les nouvelles acquisitions d’Aristide dans le but de se faire de l’argent dans les arènes. Pour célébrer cette transition primordiale, le citoyen qui lui servait de maître lui offrit une épée bâtarde adaptée à sa force, en aqualithe mêlée à de l’argent de bonne qualité. Elle est pour Misfang le seul présent véritable qu’elle a eu. Prenant le doux nom de Espoir, la lame a été d’une grande utilité permettant à Misfang d’au moins faire des sorts de niveau moyen

- Malgré le fait qu’elle a failli y assez les cinq premières fois, elle gardait son sourire, se disant qu’elle préférait être blessée que le public. Elles finissèrent parse faire connaître en tant que Quatuor Astrals. La fée se nomma Étoile du Matin, Misfang l’Astre Radieux, l’Elfe la Comète du Crépuscule et l’humaine la Lune Éteinte. Il y avait de nombreuses dissensions, notamment entre Misfang et Yaga, l’humaine, qui ne voyait qu’une crétine inconsciente. Même malgré toutes ces années, la semi-orc sait que l’humaine la tolère juste. Elle a toujours été le partenaire d’entraînement de Faëryl, l’elfe. Et enfin, sa meilleure amie prenait la forme d’une fée. Magnolia était pour elle un autre membre de sa famille.

- Néanmoins, au jour d’aujourd’hui, son maître est mort d’un arrêt cardiaque. N’ayant aucun descendant, ses biens personnels furent réquisitionnés par la royauté avant d’être remis en vente. Misfang se retrouve de ce fait séparée de ses amies, de sa mère, de son métier… Enfin presque, puisqu’elle a pu revoir Étoile du Matin vu qu’elles ont été prise par le même marchand d’esclave.

- Magnolia... J'ai peur....
- Et pourquoi donc petit Soleil ?
- Personne ne bat les méchants monstres. Nous nous sommes séparées.
- Misfang...
- Mais Maman voudrait que je lève la tête, contente, fière. Alors je le serai. J'aiderai mon futur maître.
- Misfang, tu sais que tu es une petite guimauve ?
- Non ! Juste... Juste... Les gens... Je veux leur sourire.
- Héhé. Tu mérites bien ton titre !
- Arrête d'appuyer sur ma joue !
- D'accord... Nous devrions nous reposer.
- ... Je peux te tenir la main ?
- ... Oui Misfang.
- Bonne nuit.
- ...
*Difficile de croire avec ce visage d'enfant qu'elle a combattu vaillamment contre les pires abominations du coin et avec le sourire. Tu es forte Misfang, tu sauras prendre ta vie en main.*
Histoire
Pseudonyme : Pourquoi
Âge : Ne pas voir
Découverte du forum : La fiche
Commentaire : d'Eon ?
Code du règlement :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rüya

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Misfang // Le Soleil reviendra, qu'importe le climat   Sam 1 Sep - 21:52

Félicitations, te voici validée ! Je t'invite dès à présent à aller recenser ton avatar pour t'assurer que personne ne puisse te le piquer, et te faire une fiche de liens si le cœur t'en dit !

Si tu as besoin d'un logement, ou d'un lieu de travail, je t'invite à aller en faire la demande dans ce sujet, et enfin, n'hésite pas poster une demande de rp ici ou à en lancer un libre pour démarrer !

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Misfang // Le Soleil reviendra, qu'importe le climat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» perche soleil
» canette ou bouteille bien fraiche sous le soleil:possible???
» Appaloosa : "allergique" au soleil ?
» Lunettes de soleil polarisantes
» questions "coups de soleil": prévention et soins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silit, Cité aux Mille Vices :: Administration :: Gestion des personnages :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: